Entre une dizaine de films d’animations par an, quelques rares japanimations arrivent à se hisser jusqu’à nous au travers d’une sortie Disney/Pixar ou Dreamworks. The Case of Hana & Alice fait partie de ces élus qui n’héritent pas d’une force de communication ultra musclé. Rien ne l’empêche pour autant de prétendre à devenir un des tous meilleurs film d’animation de l’année !

Arisugawa Tetsuko, dit Alice, arrive dans une ville de la province japonaise suite à la rupture de ses parents. Elle va devoir reprendre ses habitudes dans un environnement inconnu et pas toujours bienveillant. Dans sa nouvelle école, une rumeur circule sur le meurtre d’un mystérieux « Judas ». Alice & Hana mènent l’enquête…

Hana & alice

Un souci du détail et un choix des décors maîtrises.

Loin d’être particulièrement utilisé, la rotoscopie est un procédé cinématographique qui utilise le mouvement, les formes et les contours de prises de vues réelles pour les intégrer dans de l’animation. Hana & Alice mènent l’enquête utilise ce procédé en jouant sur des angles de vue plutôt étonnant et en intégrant des décors magnifiques et représentatifs du Japon. Si c’est parfois troublant dans la façon dont c’est animé, en laissant des vides sur les lèvres ou les yeux par exemple, il faut bien avouer que ça lui donne un charme incroyable, passé les premières minutes. Si vous aimez le procédé, Aku no Hana, une série de Hiroshi Nagahama faite en 2013, risque de vous passionner.

Hana & Alice recèle de bons arguments en plus d’avoir une esthétique particulière. Vous ne passerez pas 10min sans rire d’une mimique, d’un dialogue ou d’une situation parfois carrément loufoque. Si vous êtes habitués aux productions japonaises vivantes et expressives, le film transporte dans un cadre humoristique rafraîchissant. Alors que le film se déroule autour d’un mystère à résoudre, la volonté non dissimulé est bien de montrer l’énergie débordante de l’héroïne Alice, de son incroyable maladresse et de son amitié avec Hana, deux tempéraments différents qui vont se rapprocher durant leur enquête pleine de rebondissements.

Hana & alice

Hana et Alice sont deux personnages réellement attachant dans leurs échanges.

Le film arrive aussi à nous émouvoir à plusieurs reprises. Un de ces passages marquants est cette rencontre improbable mais subtile entre un vieil homme et Alice. Comme un constat de deux générations qui ne se comprennent pas mais qui échangent un regard différent sur le monde, cette scène dégage une bienveillance et une nostalgie émouvante.

Shunji Iwai, en plus de réaliser le film, s’est occupé du scénario et de la bande son . Une réussite qui délivre des thèmes sympathiques et entraînants dans un cadre délicieux avec une palette de personnages amusants et qui donne une idée du Japon déjà souvent montrée au cinéma mais toujours aussi charmante. Je suis même impressionné  de savoir que son réalisateur a dû faire appel à des moyens dérisoires pour arriver à sortir le film qu’il voulait.

Par ses thèmes et son humour, Hana & Alice mènent l’enquête est un film d’animation prenant et très amusant à voir. Avec une ambition mesurée, Shunji Iwai fait preuve de créativité et propose une oeuvre aussi belle qu’intelligente.